La cité médiévale de Carcassonne

Comme sortie d’un conte pour enfant, la cité médiévale de Carcassonne ravive l’imaginaire de chacun avec ses remparts, ses tours et ses ruelles étroites.


DSCN2707
Une fresque murale aux abords de la cité médiévale de Carcassonne
DSCN2712
DSCN2720
DSCN2723
DSCN2724
DSCN2725
DSCN2726
DSCN2728
DSCN2729
DSCN2735
DSCN2736
DSCN2737
DSCN2738
DSCN2741
DSCN2745
DSCN2749
DSCN2755
DSCN2756
DSCN2759

Découverte en coup de vent, tant au sens figuré qu’au sens propre, la cité de Carcassonne était pour moi une étape rapide dans mes visites de Marseille et de Toulouse.

J’étais marqué au départ par le côté imposant de l’ensemble fortifié « restauré » à la sauce Eugène Viollet-le-Duc au XIXe siècle. Le tout posé sur les hauteurs, ponctué de tours, de remparts… Un chemin particulièrement pervers pour les chevilles non averties de par ses pavés fourbes mène vers la cité.

J’ai commencé par faire le tour de la cité en parcourant le chemin des remparts. Ce jour-là, en plus des touristes, il fallait lutter contre le vent et la poussière bien décidés à perturber ma visite. Il faut savoir que les remparts offrent une occasion en or au vent pour former des tourbillons et projeter de la poussière partout, en particulier dans les yeux, faites donc attention si vous visitez la cité par grand vent !

Il est agréable, lors de la promenade, de faire des haltes dans des coins offrant un panorama magnifique ou bien dans ceux offrant une superposition architecturale de voûtes, de tours, de fortifications et de chemins de ronde.

Une fois le tour des remparts et la vue des grands espaces terminés, il est temps de réellement entrer dans la cité… Et bonjour les petites ruelles, les boutiques, les restaurants, les petites maisons médiévales… et les touristes ! Un peu trop même à mon goût, je n’avais pas profité pleinement de mon court laps de temps où je devais resté dans la cité. Dommage. Peut-être qu’un jour je rattraperai ça !

Par Michel Petit le 18/10/2012 dans les thèmes : , , et

Localisation

Coordonnées : 43.206427, 2.363666

Consulter sur Google Map

Consulter sur OpenStreetMap

Articles qui peuvent vous intéresser

Le nymphée du Séminaire Saint-Sulpice
Un des derniers nymphées subsistant en France se cache dans le jardin du séminaire Saint Sulpice à Issy-les-Moulineaux.

La Fontaine Médicis
D’un passé tumultueux la faisant passer du statut de grotte à celui de fontaine, en passant par un déménagement, cette œuvre monumentale est enfin en paix avec son bassin au Jardin du Luxembourg.

Tour de l’Horloge du Palais de la Cité
Toute fraiche restaurée, elle se dévoile enfin en totalité en retrouvant son horloge, la plus ancienne de Paris.