L’Hôtel d’Assézat

Magnifique hôtel particulier de la Renaissance, il est un de ceux qui sont emblématiques de Toulouse.


DSCN6607
DSCN6610
DSCN6611
DSCN6602
DSCN6597
DSCN6595
DSCN6594
DSCN6593
DSCN6592
DSCN6591
DSCN6590
DSCN6588
DSCF2907
DSCN2898
DSCN2897
DSCN2895
DSCN2894

Il y a beaucoup d’hôtels particuliers à Toulouse, la plupart ayant été construits lors de la grande époque du Pastel, une période commerciale florissante pour la ville pendant environ 150 ans, en pleine Renaissance.

L’hôtel dont je vais vous parler date de cette époque, de 1555 précisément, construit sur les plans de l’architecte toulousain Nicolas Bachelier pour le compte de Pierre d’Assézat. Malheureusement, ni l’architecte, ni le commanditaire des travaux n’ont pu voir l’achèvement de cette œuvre, ils moururent avant la fin.

Quoi qu’il en soit, cette magnifique réalisation, une des premières représentant le classicime français est toujours là, et a même été rénovée en 1993. Aujourd’hui, elle abrite en son sein différents éléments : un restaurant salon de thé, la Fondation Bemberg, l’Académie des Jeux Floraux (elle serait la plus ancienne des sociétés littéraires en Europe…), la Société archéologique du Midi de la France, l’Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse, la Société de médecine, de chirurgie et de pharmacie, le Société de Géographie et enfin l’Académie de Législation.

Pour découvrir ce superbe hôtel particulier, inutile d’aller vous faufiler dans les petites rues de Toulouse. Allez tout simplement rue de Metz, à deux pas d’Esquirol, en direction du Pont Neuf. Vous êtes alors obligé de remarquer la tour et l’imposante entrée monumentale, crénelé en haut, avec une lourde porte en bois. Celle-ci est en principe grande ouverte, et laisse apercevoir la cour, là où le bâtiment se dévoile vraiment, comme nombre d’autres hôtels particuliers à Toulouse. Entrez !

Le bâtiment s’offre alors à vous, en dévoilant tous ses charmes. La tour dont on ne voyait que le haut est ici visible jusqu’à sa base, où une porte encadrée par des colonnes torses invite à entrer. Les 3 façades intérieures (Nord, Ouest et Sud) présentent les trois ordres classiques répartis sur les trois étages. La quatrième « façade » est spéciale car elle est composée d’un mur soutenant une galerie.

Le côté Sud de la cour accueille le salon de thé. Une partie est dans une sorte de terrasse couverte par un des étages, dont l’entrée est en haut d’un petit double escalier, avec deux statues de lions couchés au bout.

Au Nord, on peut lire ceci au-dessus de la porte d’entrée de ce qui est maintenant l’Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse :

Hôtel d’Assezat et de Clémence Isaure offert à la ville par Th Ozenne 1895

Cette inscription rapelle le dont de cet hôtel particulier fait à la ville par le banquier Théodore Fulgence Ozenne.

La composition de brique et de pierre donne encore un fort beau bâtiment typiquement Toulousain, et pourtant très marqué période Renaissance. Très beau, et facile d’accès. Allez-y pour le découvrir, mais allez-y aussi pour, pourquoi pas, voir les collections d’art de la Fondation Bemberg !

Par Michel Petit le 06/11/2012 dans les thèmes : , et

Localisation

Coordonnées : 43.60034, 1.442062

Consulter sur Google Map

Consulter sur OpenStreetMap

Place d’Assézat
31000 Toulouse

Articles qui peuvent vous intéresser

Le nymphée du Séminaire Saint-Sulpice
Un des derniers nymphées subsistant en France se cache dans le jardin du séminaire Saint Sulpice à Issy-les-Moulineaux.

La Fontaine Médicis
D’un passé tumultueux la faisant passer du statut de grotte à celui de fontaine, en passant par un déménagement, cette œuvre monumentale est enfin en paix avec son bassin au Jardin du Luxembourg.

La Fontaine Olivier
Une superbe fontaine offerte par le mécène Hyppolite Olivier dans le quartier de Saint-Cyprien commémore les dramatiques inondations de juin 1875.